Focus stacking - Perspectives

Perspectives

Des photos prises chez moi, au coin de la rue et aussi et surtout au bout du monde.

25 octobre 2018

Focus stacking

La traduction littérale de cette expression anglaise serait "empilement (stacking) de mises au point (focus)".

Pour faire simple, il s'agit de faire plusieurs photos "identiques" avec pour chacune une mise au point différente puis on empile toutes les photos avec un logiciel (totoshop fait ça très bien). Mais toutes les images devant être identiques (hormis lma map) il faut nécessairement un trépied, de préférence un rail et bien évidemment un objectif macro.

Ça fait un moment que je voulais essayer cette technique. Je viens de passer à l'acte ! 

Je le dis régulièrement, mais tout particulièrement pour ce type de photo, un clic sur l'image est vraiment recommandé popur la voir dans une meilleure définition. 

Macro_L_Geranium_pistil

 

Au total une vingtaine de photos compilées pour la première (pistil de géranium) et une bonne douzaine pour la seconde (détail d'un brin de lavande).

Macro_L_lavande

 

Et voici ce que donne une photo "classique".

Macro_L_Geranium_6

 

Posté par Lannic à 21:00 - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires sur Focus stacking

    Trés chouette et beau résultat !
    Je dois m'y mettre aussi mais je ne prends pas le temps ....

    Posté par YMDS, 25 octobre 2018 à 21:32 | | Répondre
    • Essais réalisés en intérieur pour me faire un peu la main.
      A tester les longues journées d'hiver lorsque le temps n'est pas propice aux balades.

      Posté par Lannic, 30 octobre 2018 à 21:48 | | Répondre
  • Très impressionnant ! Le pistil de géranium semble sortir de l'écran (ça fait un peu anneau de Moebius ou tiare de princesse avec tous ces petits points brillants)
    Quant au brin de lavande, la photo fait bien comprendre comment au moindre effleurement se dégage le parfum de la lavande...tous ces petits poils si fins doivent contenir l'essence parfumée et ils semblent si fins et délicats....
    Très beaux clichés qui mériteraient de figurer dans les manuels de botanique
    Encore bravo

    Posté par do de capval, 25 octobre 2018 à 22:29 | | Répondre
    • La macro en général et cette technique en particulier permettent de montrer des choses que l'oeil ne voit pas toujours.

      Posté par Lannic, 30 octobre 2018 à 21:55 | | Répondre
  • Magnifique tout simplement ..
    Merci
    Bonne journée

    Posté par claudine/canelle, 26 octobre 2018 à 07:50 | | Répondre
    • Merci, tout simplement !

      Posté par Lannic, 30 octobre 2018 à 21:55 | | Répondre
  • Je connais ce principe, l'ai testé également, mais sans accroche de ma part.
    Pour la dernière, on peut obtenir et la netteté et la profondeur de champ sans stacking, et heureusement, parce que si on devait utiliser ce procédé sur la faune vivante, il serait impossible d'obtenir la moindre image.
    De jolies photos en tous cas.
    Bonne journée à toi

    Posté par Pascale MD, 26 octobre 2018 à 08:03 | | Répondre
    • Avec la dernière photo je voulais juste donner une idée de la pdc que j'obtenais avec une seule photo (pour ceux qui ne sont pas familiers de la macro).

      Posté par Lannic, 30 octobre 2018 à 22:23 | | Répondre
  • Depuis longtemps je suis tenté pour essayer cette approche dont je connaissais le principe mais je n'ai jamais mis à exécution...(je n'ai jamais acheté le rail).
    Le résultat est bluffant mais réservé aux jours sans un seul brin de vent sur ce genre de sujet ou en intérieur...En tout cas un essai couronné de succès, compliments

    Posté par JCDPhotos, 26 octobre 2018 à 09:03 | | Répondre
    • Pour ces essais je me suis contenté de prises de vues en intérieur.
      Et le rail que j'ai utilisé est bien moins sophistiqué et surtout bien moins cher que celui que je présente dans le lien. Et finalement le résultat est plutôt correct si j'en crois vos commentaires.
      Mais pour des essais en extérieur il faut, comme tu le dis, des conditions parfaites pour espérer un bon résultat.

      Posté par Lannic, 30 octobre 2018 à 22:29 | | Répondre
  • C'est superbe ! Quand on aime la photo , on ne compte pas! C'est vraiment des oeuvres d'art.Bravo l'artiste !

    Posté par aln03, 26 octobre 2018 à 09:43 | | Répondre
    • Je trouve surtout que ça donne une autre image de ce que voient nos yeux.

      Posté par Lannic, 30 octobre 2018 à 22:31 | | Répondre
  • Bonjour Lannic
    oh pour moi tout est encore très flou à ce niveau
    j'attends septembre pour essayer de progresser et enfin prendre des cours, car je m'aperçois qu'on a jamais fini d'apprendre en photo et que plus la passion grandit et plus on devient exigeant
    tu nous offres de très belles photos et les 2 dernières sont pour moi 2 coups de coeur
    amitié et belle journée à toi

    Posté par Anne B, 26 octobre 2018 à 11:51 | | Répondre
    • Heureux que ça te plaise.
      J'ai pas "bossé" pour rien !

      Posté par Lannic, 30 octobre 2018 à 22:32 | | Répondre
  • tu vas sur le site de philippe martin
    j'ai son livre "HYPER NATURE" sublime
    joli travail,superbe
    a++

    Posté par BLACKUS, 26 octobre 2018 à 20:29 | | Répondre
    • Je vais aller voir ça...

      Posté par Lannic, 30 octobre 2018 à 22:32 | | Répondre
  • Une technique que je n'ai jamais pratiquée, ce doit être intéressant sur les insectes, mais plus difficile, ils ne doivent pas bouger.
    Le pistil de géranium de la première est superbe. Quant au brin de lavande, c'est incroyable, je ne le reconnais pas.
    Ta première expérience est réussie, bravo Lannic !

    Posté par In the Mirror, 27 octobre 2018 à 12:18 | | Répondre
    • Par grand vent ou sur des sujets mouvant faut oublier cette technique.
      Prochaine étape, je passe au dressage d'insectes pour leur apprendre à se tenir immobile le temps des x prises de vues.

      Posté par Lannic, 30 octobre 2018 à 22:36 | | Répondre
  • Salut Alain,
    Le principe est tentant en effet.
    Surtout quand on voit tes clichés d'essais, c'est concluent !
    Bonne soirée.

    Posté par Tce76, 27 octobre 2018 à 19:35 | | Répondre
    • Technique tentante lorsque, comme moi, on apprécie la macro.

      Posté par Lannic, 30 octobre 2018 à 22:38 | | Répondre
  • Méconnaissables les plantes, mais si beaux ces clichés ! Tu approches des mécanismes magiques du vivant botanique. Quelle technicité !

    Posté par Francis, 29 octobre 2018 à 00:17 | | Répondre
    • Inutile de te dire que j'apprécie beaucoup la macro même si j'en fais finalement assez peu lorsque je suis chez moi à Paris.
      Comme je l'ai dit un peu plus haut, cela permet de voir les choses sous un aspect souvent surprenant.

      Posté par Lannic, 30 octobre 2018 à 22:43 | | Répondre
  • Le rendu est superbe. J'ai vu lors d'une expo des photos de Alfred Blaess, et j'avais été totalement bluffée par ses images, je lui en ai même acheté une.
    Alors le faire une fois comme toi, ok, j'ai envie aussi de jouer. Mais s'il faut se balader avec son pied, son rail, et ensuite passer trois heures sur une photo, non, merci... Il faut vraiment avoir le virus !
    Et puis en fait, je dois t'avouer que j'adore ta photo 3, tout en douceur... ♥

    Posté par Pastelle, 29 octobre 2018 à 17:06 | | Répondre
    • C'est sur que c'est pas le genre de photo que l'on fait à l'improviste !
      Et tu as raison de préciser qu'il y a bien plus de douceur sur la 3 que sur les précédentes.
      Mais on ne recherche évidemment pas le même résultat avec cette technique de focus stacking.

      Posté par Lannic, 30 octobre 2018 à 22:49 | | Répondre
  • Sur la 1ère on dirait presque du sucre. C'est vraiment joli.

    Posté par elsaxelle, 04 novembre 2018 à 18:39 | | Répondre
Nouveau commentaire
Revenir en Haut